Le golfe du Valinco et la vallée du Rizzanese


La région est traversée par des rivières de part et d’autre. Le Taravo, le Baracci et le Rizzanese dessinent un relief vallonné qui fut occupé dès la Préhistoire, comme en atteste le site de Filitosa. Entre mer et montagne, cette micro-région ne manque pas d’attraits. Le golfe du Valinco abrite le port de Propriano et de charmantes plages de sable fin.

Les bains de Baracci (3 km de Propriano) sont des thermes connus depuis l’Antiquité romaine et rouverts depuis peu au public. Leurs eaux sulfureuses qui jaillissent à 47°C sont bienfaisantes pour les rhumatismes et certains problèmes dermatologiques.

Olmeto est le village où mourut Colomba Carabelli qui inspira le roman de Mérimée. Non loin, on voit les ruines du Castello della Rocca et les tours génoises du Taravo et d’Aglio.

Campomoro, au sud du golfe du Valinco, offre une jolie plage au fond d’une anse abritée. Sa tour génoise de 1586, entourée d’un fort, est classée monument historique.

Fozzano fut le théâtre en 1833 de la vendetta dont Mérimée s’inspira pour écrire son roman « Colomba ». Le village, aux sévères maisons de granit gris, s’anime chaque année en juillet autour de ce thème. On peut encore voir les maisons fortifiées, appelées Case Torre, des deux familles ennemies dont les hauts murs dominent d’étroites ruelles.

Sollacaro est un haut-lieu de l’histoire insulaire. On y voit encore les ruines du château de Vincentello d’Istria bâti au xve siècle. Aujourd’hui classé monument historique, il fut pris par Sampiero Corso en 1564. C’est là aussi que  Pasquale Paoli rencontra l’écrivain James Boswell en 1765. Là encore qu’Alexandre Dumas séjourna en 1841 et choisit d’y camper le décor de son roman « Les Frères Corses ».

Petreto et Bicchisano sont deux beaux villages qui témoignent du passé. L’église Saint- Nicolas de Petreto recèle un tabernacle et un autel en marbre polychrome. L’église de l’Annonciation de Bicchisano abrite un Christ en bois de facture populaire venant du couvent Saint-François (XVIe siècle) aujourd’hui ruiné.


Plage Propriano