Le centre autour de Corte



La vallée de la Restonica (sud-ouest de Corte). Traversées par le GR20, la Restonica et son eau cristalline ont été classées grand site national en 1985. Cette rivière, qui prend sa source à 1711 m, dans le massif du Rotondo, déferle au fond de gorges impressionnantes et superbes. Lieu de baignade et départ de promenades vers les lacs de Melu (1 h 00) et de Capitellu (1 h 45), la vallée est très fréquentée en saison. La route étroite qui suit le cours d’eau est soumise à réglementation. Hors saison, l’endroit est idyllique mais enneigé jusqu’au printemps au niveau des bergeries de Grotelle (1370 m).

Les gorges du Tavignano (ouest de Corte). Il faut partir face à la chapelle Sainte-Croix, à Corte, pour 4 h 30 de marche le long des gorges jusqu’à la Punta Finosa. Par ce chemin, on peut aussi rejoindre le lac de Ninu, le barrage de Calaccucia ou le refuge de Sega.

Soveria, au Nord de Corte, est un charmant petit village regroupé autour de son église baroque.

Les Aiguilles de Popolasca, déchiquetées, en granit rouge, dominent les villages alentours.

Le Niolo, au cœur des hautes et majestueuses montagnes, est une région rude qui abrite les forêts les plus belles, les villages les plus hauts et le mode de vie pastoral le plus authentique de l’île.

Calacuccia. À 830 m d’altitude, la petite capitale du Niolo offre un magnifique panorama sur la barrière de porphyre rose des sommets voisins, parmi les plus élevés de Corse : Paglia Orba, Monte Falo, Monte Cinto. Le village est le point de départ de nombreuses balades et randonnées. Le Couvent Saint-François, fondé en 1600, abrite un petit musée des Arts et Traditions Populaires. À proximité, le lac du barrage de Calacuccia.

Casamaccioli. Ce petit village accueille chaque année, début septembre, la grande Foire du Niolo et la fête religieuse de la Santa.

La Scala di Santa Regina. Spectaculaire voie d’accès au Niolo depuis le Cortenais, ce profond défilé de granit est un des plus célèbres et des plus sauvages de l’île. Creusé par le Golo, il présente un paysage grandiose, chaotique et tourmenté que vous pourrez apprécier depuis l’étroite route en corniche.

La Vallée de l’Asco. Entourée des plus hauts sommets de l’île, cette vallée sauvage est superbe. Depuis la haute vallée alpine plantée de pins et dominée par le Monte Cinto (2710 m) jusqu’aux gorges de l’Asco, arides et profondes, le paysage est toujours grandiose. Domaine rêvé des randonneurs et alpinistes, le Haut-Asco est aussi le paradis d’une faune rare et protégée : gypaète barbu (sorte de grand vautour), aigle royal, mouflon, sittèlle...

Le Monte Rotondo (20 km au sud de Corte) culmine à 2 262 m ; de ce fait, la promenade devient plus difficile vers le sommet. Cette belle randonnée permet de rejoindre les bergeries de Timozzo et le lac de l’Oriente avec ses superbes pozzine.

Le Bozio. Cette micro-région qui fut au cœur de l’histoire insulaire, abrite des chapelles à fresques romanes qui méritent le détour. Parfois difficiles à localiser, celles-ci font l’objet de visites organisées par le Syndicat d’Initiative du Bozio (04 95 48 69 23).

Le col de Vizzavona et les villages environnants

Vizzavona est un passage obligé. Que l’on ait choisi de découvrir la Corse en voiture, en train ou à pied par le mythique GR20, une halte s’impose à Vizzavona. On peut s’aventurer sur les chemins aménagés de la très belle forêt de Vizzavona plantée de pins et de hêtres. De Vizzavona, on peut partir vers les gorges du Manganellu, le col de Palmentu, le Monte d’Oro et la Cascade des Anglais qui, malgré une forte fréquentation l’été, mérite le détour.

Venaco est un bourg de l’intérieur, construit à flanc de montagne. Il est traversé par la RN193 qui rejoint Ajaccio par Vizzavona. Le village organise une Foire du fromage chaque année en mai et propose, au départ de Saint-Pierre de Venaco, des randonnées vers la chapelle Sant’Eliseu (5 h) ou vers « U Caracutu » (2 h). On peut aussi y suivre un parcours aérien dans les arbres ou faire de la randonnée aquatique. Le paysage devient rapidement alpin, avec des prises de vue uniques sur la vallée du Tavignano.

Vivario est séparé de Venaco par quelques kilomètres d’une route qui passe devant le pont du Vecchio. Cette curiosité architecturale, avec ses piles de 80 m qui soutiennent la voie de chemin de fer, est l’œuvre de Gustave Eiffel. Vivario est aussi un départ de randonnée. À 1 km du village en allant vers Vizzavona, un chemin conduit jusqu’aux ruines du fort de Pasciolo érigé en 1770 par les Français.


Corte