La préhistoire Corse



Les premiers habitants de l’île seraient des hommes préhistoriques venus de Toscane. Ils auraient eu l’audace de traverser la dizaine de kilomètres qui séparait, à l’époque, la Corse de l’Italie. Au VIIIe millénaire avant notre ère, ces hommes vivaient de la cueillette et de la chasse. La qualité des sols ne permettant pas une conservation des os, le plus ancien squelette découvert dans l’abri d’Araguina-Sennola (Corse-du-Sud) est daté de 6570 avant J-C et baptisé « La Dame de Bonifacio ».

Le Néolithique voit arriver de nouvelles populations qui développent le pastoralisme et commencent à modifier le paysage. Au Néolithique moyen, ils font déjà commerce de leur huile avec la Sardaigne. Les premiers menhirs et cercles dolméniques sont érigés à cette époque.

De l’âge du bronze au IIe millénaire avant notre ère, de nombreux dolmens, menhirs et statues-menhirs sont mis en place. Des murs sont élevés et des voûtes en encorbellement construites. La Préhistoire a laissé, en Corse, de nombreux vestiges.

Il y a encore des quantités de sites qui n’ont pas été fouillés. On peut cependant découvrir de très beaux alignements à Filitosa ou Cauria, des sites mégalithiques à Sotta ou Lévie, la « grotta scritta » et ses peintures pariétales à Olmeta-du-Cap et de nombreux autres sites à découvrir dans les microrégions.