Le climat et le relief de la Corse



Le climat

La Corse bénéficie d’un climat méditerranéen qui offre des hivers cléments, des printemps et automne très doux et un été chaud. Il ne faut cependant pas oublier que le relief escarpé de l’île crée d’importantes différences de températures entre le littoral et la montagne. Il faut toujours prévoir des vêtements chauds lorsque l’on envisage de dormir en montagne car, au coucher du soleil, les températures peuvent brutalement chuter. Généralement, le climat corse est plutôt tempéré bien que les pointes à 35°C en été ne soient plus exceptionnelles. L’île comptabilise 2 700 heures d’ensoleillement par an. C’est Ajaccio qui détient le record des villes de France avec ses 2 900 heures par an. Cette réalité qui rend la ville si agréable ne l’empêche pas d’afficher une pluviométrie annuelle qui dépasse les 800 mm. Au climat doux du littoral toute l’année, s’oppose le climat rigoureux des hivers en montagne. La neige peut être présente de l’automne au printemps. Mieux vaut toujours s’informer de la praticabilité des routes qui, du fait du relief particulier de l’île, franchissent souvent des cols élevés.

Enfin, les vents sont en Corse parfois violents. Il est recommandé de s’informer avant de prendre la mer, particulièrement vers le Cap Corse, la Balagne et les Bouches de Bonifacio où il peut atteindre des pointes de 250km/h. Les jours de grand vent, la plus grande prudence s’impose pour préserver la nature des risques d’incendie, largement accrus de ce fait.


Le relief

On a coutume de dire que la Corse est une montagne dans la mer. L’image est bien trouvée car cette île est en effet la plus montagneuse de la Méditerranée occidentale. En 83 km (largeur de l’île), on passe du niveau 0 aux 2 710 mètres du Monte Cinto avant de redescendre au niveau de la mer. Une grande arête centrale divise le territoire en deux parties que l’on appelait autrefois l’En-deça des monts et l’Au-delà des monts. Mais de ce massif dont les monts culminent à plus de 2 000 m (2 622 m pour le Monte Rotondo, 2 525 m pour le Paglia Orba, 2 389 m pour le Monte d’Oro), partent d’autres chaînes montagneuses qui forment les limites naturelles d’un grand nombre de microrégions. Ce relief escarpé permet de fabuleuses randonnées, mais constitue surtout une importante réserve d’eau. La fonte progressive des neiges nourrit torrents et rivières tout en maintenant un excellent niveau des nappes phréatiques. Les magnifiques lacs de montagnes sont le but de bien des balades.